Relation entre les taux d’histamine dans le cuir chevelu et les pellicules au sein d’une population indienne

Dermatite séborrhéique et pellicules

On sait que les pellicules du cuir chevelu sont souvent associées à une dermatite séborrhéique du visage. J’avais décrit ce lien dès ma première publication en 1978 en étudiant l’origine allergique de ma dermatite familiale.

Présence d’histamine

L’histamine est libérée à partir des mastocytes tissulaires et des basophiles sanguins. J’avais dès 1978 soutenu l’implication des mastocytes tissulaires à la base des glandes sébacées. Il fallut attendre 2011 pour qu’une équipe de chercheurs mesure le taux d’histamine localement chez les patients atteints de dermatite séborrhéique (référence 29):

https://www.aimsib.org/2023/05/07/dermatite-seborrheique-origine-et-traitement/

Une seconde confirmation

En 2022, une seconde recherche confirmait cette présence d’histamine chez 50 patients atteints de dermatite séborrhéique:

Une troisième confirmation

Les dermatologues persistent à traiter les symptômes sans étiologie précise avec des corticoïdes ou des antifongiques. Or, une troisième étude confirme toujours la présence d’histamine au niveau du cuir chevelu d’une population indienne atteinte de pellicules. Ces pellicules sont toujours associées à la dermatite séborrhéique.

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/exd.14539

L’étude indienne

La dermatite séborrhéique du cuir chevelu (DS) est une manifestation plus sévère de pellicules associées à des démangeaisons et à une inflammation très sévères. L’histamine est un biomarqueur intéressant libéré dans le cuir chevelu affecté par les pellicules et la DS même si le mécanisme n’est pas encore bien compris.

Une étude clinique monocentrique a été menée pour confirmer la relation entre les pellicules/DS et le niveau d’histamine du cuir chevelu dans la population indienne. La chromatographie liquide hautement sensible couplée à la spectrométrie de masse a été utilisée pour la quantification de l’histamine dans le cuir chevelu à partir d’échantillons obtenus de manière non invasive. Les résultats ont montré que le cuir chevelu avec pellicules et DS légère à modérée avait des niveaux d’histamine plus élevés par rapport au cuir chevelu sain.

Ma recherche confirmée

Nous observons ainsi de multiples confirmations de mes travaux depuis 1978 démontrant l’étiologie allergique de la dermatite séborrhéique. Les traitements locaux sont effectivement un enjeu considérable en termes financiers. On peut évidemment sourire en sachant que des sels de la Mer Morte sont capables de bloquer ces symptômes pour un coût modique.

Bernard SUDAN
Bernard SUDAN

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, « Nicotine and Immunology » in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed.

https://www.dermiteseborrheique.net

https://www.bernardsudan.net/

https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique

Mes livres

Contact

Articles récents

Archives