Œdème de Quincke après insufflation de tabac à priser

Tabac et réaction anaphylactique

J’ai retrouvé une publication de 2007 décrivant un œdème de Quincke après avoir prisé du tabac. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1610-0387.2007.06247.x

Œdème de Quincke

L’œdème de Quincke est une réaction allergique à une substance de l’environnement et doit être traité rapidement lors de l’atteinte laryngé. Cette réaction peut concerner la visage la plupart du temps. Ma dermatite familiale est également localisée au visage.

https://www.msdmanuals.com/fr/professional/immunologie-troubles-allergiques/r%C3%A9actions-allergiques,-auto-immunes-et-autres-r%C3%A9actions-d-hypersensibilit%C3%A9/%C5%93d%C3%A8me-de-quincke

Confirmation de mon allergie familiale

Un patient de 67 ans a développé à deux reprises un œdème de Quincke sévère après avoir pris un repas et prisé après le dîner. La cause de ces réactions allergiques était une allergie de type I au tabac contenu dans le tabac à priser. En plus des prick-tests positifs au tabac, les chercheurs ont trouvé des anticorps IgE sériques spécifiques anti-tabac. De plus, ils ont montré une négativité avec les prick-tests et les RAST pour les aliments suspects.

Le tabac appartient à la famille des Solanacées qui comprend les tomates et les pommes de terre et vient d’Amérique du Sud. Chaque fois que des réactions allergiques associées à la consommation de tabac à priser surviennent, une éventuelle allergie de type I doit être envisagée et étudiée.

Anticorps IgE spécifiques tabac

Samuel B. Lehrer (New Orleans, USA) avait également trouvé des anticorps IgE spécifiques (RAST classe 4) tabac avec mon sérum en 1978. Le test de dégranulation des basophiles humains de Jacques Benveniste était plus sensible. En effet, ce test montrait une positivité pour tous les membres de ma famille. De plus, Alain de Weck (Inselspital, Berne, Suisse) avait confirmé mes résultats positifs avec l’anaphylaxie cutanée passive tabac et nicotine chez le cobaye.

https://www.aimsib.org/2023/05/07/dermatite-seborrheique-origine-et-traitement/

Bernard SUDAN
Bernard SUDAN

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, « Nicotine and Immunology » in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed.

https://www.dermiteseborrheique.net

https://www.bernardsudan.net/

https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique

Mes livres

Contact

Articles récents

Archives