D’où vient la nicotine contenue dans les champignons du genre Boletus?

La nicotine dans la nature

J’étudie l’haptène nicotine, alcaloïde principal du tabac depuis 1975. On peut trouver l’ensemble de mes travaux publiés dans ma revue générale de l’AIMSIB du 7 mai 2023.

La nicotine dans les bolets

Des chercheuses et chercheurs croates ont publié leurs résultats montrant une détection de nicotine dans les bolets. La présentation a eu lieu lors de la 2ème conférence internationale « Alimentation et changement climatique » en octobre 2023 à Koprivnica, Croatie.

https://www.researchgate.net/publication/375005543_Where_does_nicotine_in_mushrooms_from_Boletus_genus_come_from

But de la recherche

L’objectif de l’étude était de mesurer les niveaux de nicotine dans les cèpes frais et séchés de Croatie et des pays d’Europe du Sud-Est et d’évaluer son origine dans les échantillons analysés.

Origine de la nicotine dans les bolets

Les cèpes sont les espèces dont les niveaux de nicotine sont les plus élevés parmi les champignons sauvages, dépassant parfois les niveaux maximaux de résidus fixés par la loi dans les spécimens séchés. Il existe deux hypothèses dominantes expliquant la présence de nicotine dans les champignons sauvages.

1. Activités anthropiques (contamination pendant le processus de séchage, contamination croisée pendant le stockage, fumeurs manipulant les champignons…)

2. Nicotine d’origine naturelle (biosynthèse résultant d’un stress renforcé par les conditions de séchage/stockage

Analyse de la nicotine

Les auteurs pensent que les activités anthropiques augmentent considérablement les niveaux naturels de nicotine dans les cèpes. Les concentrations supérieures à la limite maximale (2,3 mg/kg) mesurées chez les cèpes des pays d’Europe du Sud-Est soulignent l’importance d’une surveillance continue de la nicotine dans les champignons commercialisés.

Conclusions

Passionné de botanique et de mycologie, je découvre cette première publication mesurant de la nicotine dans les bolets. On constate donc des sources insoupçonnées de la présence de nicotine dans la nature notamment en mycologie. Cette présence aura-t-elle des conséquences pour la santé humaine ?

Bernard SUDAN
Bernard SUDAN

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, « Nicotine and Immunology » in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed.

https://www.dermiteseborrheique.net

https://www.bernardsudan.net/

https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique

Mes livres

Contact

Articles récents

Archives