Structuration des amas d’eau sous l’influence solaire et leur copie par l’eau en vrac

L’eau et l’influence solaire

Dans une récente publication, le chercheur Igor V. Shevchenko vient de montrer l’influence solaire sur la structuration des amas d’eau : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0167732223023826?via%3Dihub#preview-section-references

L’eau et les solvants

L’eau en vrac lorsqu’elle est mélangée à des solvants organiques ne se désintègre pas en molécules d’eau simples, mais forme des amas (H2O)n dont la taille peut varier de quelques molécules d’eau à plusieurs centaines.

L’influence du soleil

Le chercheur a constaté que les variations de l’activité solaire et de la distribution de l’énergie solaire dues à la rotation de la Terre autour de son axe et autour du Soleil exercent une forte influence sur l’auto-organisation des molécules d’eau.

Par conséquent, le taux d’hydrolyse du triéthylphosphite dans la même solution d’eau dans l’acétonitrile dépend de la position du Soleil dans le ciel et présente des variations diurnes et annuelles très importantes et des changements au cours du cycle solaire de 11 ans jusqu’à 200 fois.

La démonstration

Pour prouver l’influence du Soleil sur la structuration des amas d’eau, le chercheur a conservé des solutions identiques de 1,8 % d’eau dans l’acétonitrile dans différents endroits, où l’impact des muons peut être différent (à l’extérieur sous le soleil, à l’intérieur des bâtiments et sous terre). Après cela, les taux d’hydrolyse du triéthylphosphite dans ces solutions étaient différents selon le degré d’influence solaire sur les amas d’eau avant la réaction.

Les variations dues au soleil

Même 0,02 % d’eau dans l’acétonitrile peut former des amas, dont la taille et la réactivité chimique peuvent changer sous l’influence du soleil. L’eau en vrac ajoutée à cet acétonitrile peut copier et reproduire ces amas d’origine et acquérir différentes activités hydrolytiques en fonction de la taille des amas copiés. Par conséquent, la vitesse des réactions hydrolytiques avec l’eau ajoutée peut varier en fonction de l’endroit où se trouvait l’acétonitrile avant la réaction – à l’extérieur, à l’intérieur des bâtiments ou sous terre.

Les travaux de Jacques Benveniste

On peut comprendre facilement que plusieurs facteurs extérieurs sont capables de modifier les résultats, notamment lors des travaux de Jacques Benveniste. Donc, pour reproduire une expérience il faut absolument respecter les mêmes conditions.

https://bernardsudan.net/jacques-benveniste-et-les-migraines-de-science-et-avenir/

Bernard SUDAN
Bernard SUDAN

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, « Nicotine and Immunology » in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed.

https://www.dermiteseborrheique.net

https://www.bernardsudan.net/

https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique

Mes livres

Contact

Articles récents

Archives