Quand la pénicilline se retrouvait dans le lait et les vaccins

20 décembre 2022

La pénicilline dans les vaccins des années 50

Reprise de mon papier publié sur mon blog de Mediapart en 1979 (désabonnement en 2020) où je décrivais la présence de pénicilline dans le lait et les vaccins à l’origine de multiples réactions allergiques graves (chocs anaphylactiques, urticaires, œdème de Quincke, etc.) dans les années 50 afin de bien montrer les expériences de l’époque. Ces expériences continuent maintenant avec les thérapies géniques expérimentales ARNm et notamment l’utilisation d’épinéphrine EpiPen. Ces réactions anaphylactiques nous ramènent vers « Pfizer et deux de ses filiales qui ont accepté de payer 345 millions de dollars en vertu d’un règlement proposé pour résoudre les poursuites concernant les hausses de prix d’EpiPen. » en prévision de la hausse des réactions allergiques ! Juillet 2021…

Le glyphosate dans les urines

Certains voudraient mettre en doute la détection de glyphosate dans les urines testées récemment. On retrouve dans l’histoire des contaminations le cas exemplaire de la pénicilline qui se retrouvait dans le lait et les vaccins contre la poliomyélite.

https://www.liberation.fr/checknews/2019/03/15/les-tests-urinaires-du-glyphosate-mesurent-ils-en-realite-des-residus-de-lessive_1714309

Les contacts cachés avec la pénicilline

En cherchant bien dans la littérature scientifique qui ne manque pas d’exemples nous avons des exemples. Une publication du médecin chercheur Bernard B. Siegel est particulièrement démonstrative des observations publiées à partir des années cinquante. On la retrouve dans le Bulletin de l’Organisation Mondiale de la Santé en 1959:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2537924/pdf/bullwho00505-0041.pdf

La mauvaise surprise après plusieurs années

Il fallut évidemment des années pour trouver l’origine de réactions allergiques (urticaire, œdème de Quincke et chocs anaphylactiques) et de tout temps une tendance obscurantiste fait semblant de ne rien voir pour continuer à faire son business…

Les sources cachées de pénicilline

Le résumé en français montre bien les sources cachées de pénicilline pour les lecteurs francophones, présence dans le lait et dans les vaccins contre la poliomyélite alors que le risque professionnel d’inhalation de pénicilline et l’usage de seringues contaminées par la pénicilline étaient aussi d’actualité à cette époque.

L’affaire des bébé sans bras, une autre contamination

En conclusion, ceux qui mettent en doute la recherche de glyphosate dans les urines de la population devraient bien réfléchir avant de s’aventurer sur les effets secondaires hautement possibles de cette molécule à l’avenir. Il ne faut pas oublier les autres contaminations potentielles parmi lesquelles figure notamment l’affaire des bébés sans bras révélée par le quotidien le Monde dès septembre 2016 :

https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/11/03/l-affaire-des-bebes-sans-bras-assez-de-confusion_5378436_3232.html

et la suite dans Mediapart: 

https://www.mediapart.fr/journal/france/130219/bebes-sans-bras-l-embarras-grandissant-des-autorites-sanitaires

Bernard SUDAN
Bernard SUDAN

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, « Nicotine and Immunology » in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed.

https://www.dermiteseborrheique.net

https://www.bernardsudan.net/

https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique

Mes livres

Contact

Articles récents

Archives