Neocarya macrophylla ou pommier de Cayor contient des inhibiteurs potentiels du SRAS-CoV-2

6 mai 2022

Des inhibiteurs potentiels du SARS-CoV-2

Des chercheurs nigérians ont récemment publié leurs résultats montrant l’activité du pommier de Cayor ou Neocarya macrophylla (Sabine) Prance ex F. White contre le SRAS-CoV-2 :

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35510348/#affiliation-1

https://cms.galenos.com.tr/Uploads/Article_48667/TJPS-19-202-En.pdf

Propriétés médicinales

On peut retrouver les propriétés médicinales de cette plante beaucoup utilisée en Afrique pour ses nombreuses vertus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Neocarya_macrophylla

Description de cette image, également commentée ci-après

Quatre composés chimiques

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont effectué une analyse moléculaire de l’amarrage et de l’absorption, de la distribution, du métabolisme, de l’excrétion et de la toxicité (ADMET) de certains composés isolés de Neocarya macrophylla (Sabine) Prance ex F. White (Chrysobalanaceae) contre trois cibles de protéines SARS-CoV-2. (protéase de type 3C, protéine de pointe et protéase de type papaïne).

Les chercheurs ont étudié quatre composés chimiques contenus dans la plante dont la quercétine dont l’efficacité contre le SARS-CoV-2 est déjà démontrée :

La quercétine déjà efficace contre le SARS-CoV-2

Les études computationnelles in silico ont révélé que les composés (catéchine, catéchine-3-rhamnoside, quercétine et épicatéchine) isolés de N. macrophylla peuvent se lier efficacement avec une affinité élevée et des valeurs énergétiques plus faibles aux trois protéines cibles du SRAS-CoV-2. L’analyse ADMET a été utilisée pour prédire les propriétés pharmacocinétiques importantes des composés, comme la solubilité aqueuse, la barrière hématoencéphalique, la liaison aux protéines plasmatiques, la liaison CYP2D6, l’absorption intestinale et l’hépatotoxicité.

Une plante miracle de la nature africaine

Les résultats de cette étude ont montré que N. macrophylla contient des pistes potentielles pour l’inhibition du SRAS-CoV-2 et, par conséquent, devraient faire l’objet d’études plus poussées pour son développement en tant qu’agents thérapeutiques contre la COVID-19.

Pour plus d’informations sur cette plante extraordinaire qualifiée en Afrique de plante « miracle de la nature africaine »:

https://www.senegal-export.com/le-pommier-de-cayor-un-miracle-de-la-nature-africaine.html

Bernard SUDAN
Bernard SUDAN

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, « Nicotine and Immunology » in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed.

https://www.dermiteseborrheique.net

https://www.bernardsudan.net/

https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique

Mes livres

Contact

Articles récents

Archives