Diagnostic allergologique du psoriasis, de l’asthme et de la dermatite atopique avec le test Allergy-Q®

16 janvier 2023

La recherche russe avance !

Une très récente publication de chercheurs russes en janvier 2023 a résumé la réponse allergologique de patients atteints de psoriasis, de dermatite atopique et d’asthme allergique. Les chercheurs ont utilisé un test in vitro coréen Allergy-Q® qui permet d’analyser la réponse immunitaires des IgE spécifiques dirigées contre 107 allergènes en très peu de temps et avec peu de sang: https://rusimmun.ru/jour/article/view/1156

Traduction du résumé
Il y a une augmentation constante de la prévalence des maladies allergiques d’origine atopique dans le monde entier, comme l’asthme bronchique atopique (ABA) et la dermatite atopique (AD). L’identification d’un allergène causal important chez les patients allergiques est cruciale pour le diagnostic, le traitement et la prévention des maladies allergiques. La Corée a mis au point le test multiplex Allergy-Q® pour détecter des IgE spécifiques. Allergy-Q® est basé sur une méthode d’immunotransfert utilisant une membrane de nitrocellulose comme phase solide pour l’immobilisation des allergènes et peut détecter des IgE spécifiques à 107 allergènes simultanément.
Les anticorps IgE spécifiques
Notre objectif était d’effectuer une analyse comparative des anticorps IgE spécifiques détectables contre les aliments, les champignons, le pollen, les allergènes domestiques et épidermiques dans le sérum sanguin au moyen de la méthode d’immunotransfert à l’aide du système de test Allergy-Q® chez les patients atteints de dermatite atopique, d’asthme bronchique atopique et de psoriasis.
Les IgE totales et les IgE spécifiques
L’étude a porté sur des patients atteints de dermatite atopique (DA, groupe 1, n = 9), d’asthme bronchique atopique (ABA, groupe 2, n = 14) et de psoriasis (PS, groupe 3, n = 17). La concentration totale d’immunoglobulines E et d’immunoglobulines spécifiques aux allergènes de la classe E dans le sérum sanguin à 32 allergènes alimentaires, fongiques, polliniques, domestiques et épidermiques les plus courants a été déterminée par la méthode d’immunotransfert à l’aide du système d’essai Allergy-Q® (Corée). Nous avons constaté une sensibilisation d’origine atopique chez tous les patients atteints d’AD (n = 9), chez 85,7 % (n = 12) des patients atteints d’asthme bronchique atopique et chez 47,1 % (n = 8) des patients atteints de psoriasis. Il a été démontré que la sensibilisation polyvalente prévaut dans tous les groupes de personnes examinées. Lors de l’étude du spectre de sensibilisation aux allergènes alimentaires, une fréquence significativement plus élevée de réactions positives à la protéine du lait de vache a été trouvée dans le groupe de patients avec ABA par rapport aux groupes AD et PS. Dans tous les groupes étudiés, la sensibilisation au champignon Alternaria était la plus fréquente chez les patients atteints d’ABA. La sensibilisation au pollen d’ambroisie était très courante chez tous les groupes de patients. La sensibilisation aux allergènes domestiques et épidermiques dans les groupes atteints de DA et de ABA a été notée pour tous les allergènes étudiés présentant les taux de positivité les plus élevés pour l’épithélium de chat et les squames de chien.
Le système Allergy-Q
Dans la présente étude, le système Allergy-Q® a démontré un accord avec les données préliminaires d’examens allergologiques spécifiques. Cette relation laisse entrevoir la possibilité d’utiliser la méthode d’immunotransfert Allergy-Q® comme solution de rechange très efficace aux autres tests in vitro de diagnostic de l’atopie. L’un des avantages de la trousse de détection des IgE spécifiques aux allergènes du sérum multiplex Allergy-Q® est un délai de traitement court, une petite quantité d’échantillon de sang et des renseignements cliniques plus généraux sur les allergènes responsables.

La surprise allergique du psoriasis

« Nous avons constaté une sensibilisation d’origine atopique chez tous les patients atteints d’AD (n = 9), chez 85,7 % (n = 12) des patients atteints d’asthme bronchique atopique et chez 47,1 % (n = 8) des patients atteints de psoriasis.« 

Il est intéressant de noter que la moitié des patients atteints de psoriasis réagissent à des allergènes environnementaux avec des IgE spécifiques. Tous les patients atteints de dermatites atopiques réagissent. Pratiquement tous les patients atteints d’asthme bronchique ont un test positif. Les IgE spécifiques à une protéine du lait de vache sont plus élevées chez les patients atteints d’asthme bronchique.

Prochaine recherche avec l’allergène tabac et l’haptène nicotine

Ces résultats sont encourageants pour les futures recherches. Les allergènes impliqués dans l’étiologie allergique de la dermatite séborrhéique dont l’allergène tabac et l’haptène nicotine sont déjà démontrés et impliqués : https://www.bernardsudan.net/dead-sea-salts-as-a-new-approach-for-the-treatment-of-seborrheic-dermatitis/ et https://www.bernardsudan.net/les-sels-de-la-mer-morte-comme-nouvelle-approche-pour-le-traitement-de-la-dermatite-seborrheique/

Bernard SUDAN
Bernard SUDAN

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, « Nicotine and Immunology » in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed.

https://www.dermiteseborrheique.net

https://www.bernardsudan.net/

https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique

Mes livres

Contact

Articles récents

Archives