Dermatologie, psoriasis et sels de la Mer Morte

La mauvaise piste des dermatologues

Je viens de trouver une publication de 1992 montrant la mauvaise piste des dermatologues pour le traitement du psoriasis. En effet, un dermatologue anglais a utilisé une lotion à 30% de sels de la Mer Morte pour comparer deux groupes de patients atteints de psoriasis. L’un des groupes utilisait une lotion placebo.

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.3109/09546639209088724

La mauvaise concentration

J’ai sursauté en voyant la concentration à 30% de sels de la Mer Morte. Le dermatologue constate qu’il a été démontré que le traitement aux spas de la Mer Morte aide le psoriasis de milliers de patients au fil des ans. Cependant, une recherche judicieuse aurait comparé plusieurs concentrations à 10%, 20% et 30%. Ainsi, dans cette étude, la lotion aux sels de la Mer Morte à 30 % n’a pas montré d’effet bénéfique face à une lotion placebo.

La bonne direction de recherche

Je me suis toujours focalisé sur la concentration en sels notamment de la Mer Morte. Déjà pour ma crème de cromoglycate de sodium en 1980, j’avais trouvé une efficacité avec une concentration à 5% contre la dermatite séborrhéique. La concentration du Lithioderm sur le marché pharmaceutique est à 8% avec du succinate de lithium, un sel de lithium.

Conclusion pour une recherche efficace

J’étais arrivé aux mêmes concentrations probables de 8 à 10% avec le pain dermatologique et la crème Massada à partir de mars 2010. Cependant, le laboratoire ne précise pas la concentration en sels de la Mer Morte. On peut conclure que les dermatologues n’ont pas été judicieux. En ayant personnellement cette réaction de la peau qui est proche du psoriasis, je ressentais une plus grande ouverture de recherche. En effet, je ne serais jamais resté sur une aussi haute concentration à 30% de sels de la Mer Morte !

Bernard SUDAN
Bernard SUDAN

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, « Nicotine and Immunology » in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed.

https://www.dermiteseborrheique.net

https://www.bernardsudan.net/

https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique

Mes livres

Contact

Articles récents

Archives