Action anti-allergique de l’artésunate d’Artemisia annua

Artésunate d’Artemisia annua

Nous connaissons les multiples vertus de la plante Artemisia annua contenant de l’artémisinine et de l’artésunate. On peut retrouver une étude de 2012 montrant l’action anti-allergique de l’artésunate d’Artemisia annua. Les chercheurs ont utilisé des modèles anaphylactiques expérimentaux à médiation de mastocytes. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/all.12077

Anticorps allergiques IgE et mastocytes

L’allergie est une réaction d’hypersensibilité acquise du système immunitaire. Celle-ci est médiée par la liaison des récepteurs IgE pour des allergènes spécifiques, conduisant à une dégranulation immédiate des mastocytes.

L’artésunate est un dérivé semi-synthétique de l’artémisinine, un composant actif de la plante médicinale Artemisia annua. L’artésunate est un médicament antipaludique cliniquement efficace. Une recherche a montré qu’il atténue l’asthme allergique chez la souris. Les chercheurs ont étudié le potentiel anti-allergique de l’artésunate chez la souris et le cobaye.

Les modèles de tests allergiques

Les chercheurs ont évalué les actions anti-allergiques de l’artésunate dans des modèles murins d’anaphylaxie cutanée passive et d’anaphylaxie systémique passive. Ensuite ils ont étudié la contraction induite par l’ovalbumine des anneaux bronchiques isolés de cobayes sensibilisés.

Ils ont aussi examiné l’effet stabilisateur direct de l’artésunate sur les mastocytes dans la lignée de mastocytes RBL-2H3 ainsi que dans les mastocytes cultivés à maturité humaine.

Résultats

L’artésunate a empêché l’élévation du taux plasmatique d’histamine et la dégranulation des mastocytes des tissus trachéaux chez la souris d’une manière dose-dépendante.

En outre, l’artésunate a supprimé la contraction des muscles lisses bronchiques du cobaye par l’ovalbumine. De plus, la concentration d’artésunate a bloqué la dégranulation des mastocytes RBL-2H3 et des mastocytes de culture humaine.

L’artésunate s’est avéré inhiber la phosphorylation de Syk et de PLCγ1 induite par les IgE, la production d’IP3 et l’augmentation du niveau cytosolique Ca2+ dans les mastocytes.

Conclusion

Les chercheurs rapportent pour la première fois que l’artésunate possède une activité anti-allergique en bloquant la dégranulation des mastocytes induite par les IgE, fournissant une base pour développer l’artésunate pour le traitement de l’asthme allergique et d’autres troubles allergiques médiés par les mastocytes.

Bernard SUDAN
Bernard SUDAN

Ex Chef de laboratoire en toxicologie et pharmacologie LabHead Ciba-Geigy, CIBA, Novartis, Bâle, 1975-2006 Research Nicotine as a hapten in seborrheic dermatitis, The Lancet, British Medical Journal, British Journal of Dermatology, Food and Chemical Toxicology, « Nicotine and Immunology » in Drugs of Abuse and Immune Function Ronald R. Watson ed.

https://www.researchgate.net/profile/Bernard-Sudan
https://www.dermiteseborrheique.net

https://www.bernardsudan.net/

https://www.youtube.com/channel/UCeQB3vdsKeZU-E0zORZr0vQ?view_as=subscriber

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/110720/dermite-seborrheique-et-fiasco-de-la-recherche-en-dermatologie

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2020-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique

Mes livres

Contact

Articles récents

Archives